CDLT

Hater-generated content bi-mensuel sur le monde du travail. Sort le jeudi mais le mood est "comme un lundi".

image_author_CDLT_
Par CDLT
78 articles
14 déc. · 5 mn à lire
Partager cet article :

Les 7 pires cadeaux pour Secret Santa

CDLTéléshopping

Alors je vous le dis tout de suite : cet article est une embuscade. Sous un titre attrayant, il vise à vous vendre quelque chose. Car CDLT est comme Internet : tout a commencé comme une grosse blague et maintenant y’a plus un recoin où on essaye pas de vous tirer de la thune. Si vous voulez un article quali sur Secret Santa, je vous renvoie à celui d’il y a deux ans, c’était avant que tout ne parte à vau-l’eau.

La boutique de cadeaux de Secret Santa de CDLT est officiellement ouverte !

Une idée qui, comme toutes les bonnes idées de CDLT, est née d’un brainstorming sur Slack il y a 6 mois alors qu’on était censé faire autre chose.
Une idée qui, comme toutes les bonnes idées de CDLT, a végété dans mon cerveau trop longtemps, jusqu’à ce qu’on soit clairement trop juste pour les Secret Santa de boîte et qu’au lieu de me dire “bon ben c’est dead” je me prenne soudain d’un regain de motivation et que je crafte tout ça à l’arrache sur le week-end dernier alors que, je le répète, je ne suis pas graphiste.

Si vous pensez déjà “shut up and take my money” car vous êtes une personne impulsive c’est là.

Si vous avez besoin d’un peu plus de conviction, vous êtes au mauvais endroit. Comme je suis à moitié fière à moitié en flippe que vous lâchiez votre argent durement gagné en échange de déception, j’opte pour approche honnêteté totale, avec un top 7 des pires cadeaux que vous pouvez offrir à un Secret Santa (il n’est pas formellement interdit par les CGV de s’offrir ces choses à soi-même ou à quelqu’un qu’on apprécie mais c’est plus risqué).

7/ Le patch loud quitting

Ras-le bol de quiet quitter en toute discrétion, comme un·e lâche ? Voici un patch brodé pour arborer fièrement votre désengagement. Se colle ou se coud sur toutes les matières (même si c’est la ouate que je préfère), évidemment le sac Eastpack auquel il appartient de droit n’est pas fourni. Aucune idée de comment va rendre la broderie car j’avais pas le temps de suivre les instructions du site, donc YOLO.

Pour l’acquérir c’est ici. Je peux même pas vous dire qu’en l’achetant vous soutenez CDLT, car j’ai calé mes marges à l’arrache et tout va sûrement partir dans la pocket de Printful, qui se charge de l’achat (en Chine ou un truc du genre), de l’impression et de l’expédition, et de Etsy, qui se charge de faire une marketplace mignonne pour des vrai·es créateur·ices, pas comme moi.

Pour lire mon article sur le Quiet Quitting, c’est ici.

6/ Le boîtier pour AirPods de merde

Pour 20% de temps de marche en rythme dans la rue en écoutant les Bee Gees et en se prenant pour le·a roi·reine du monde, les AirPods c'est quand même 80% de problèmes de connexion, de "ah mais on t'entend pas Jean-Kévin pourtant t'es pas en mute" et de besoin de les foutre à charger, comme si on n'avait pas assez de p*** de devices à charger dans nos vies. Si vous possèdez des AirPods ET du recul, ou si vous voulez vous foutre de la gueule d'une personne qui en possède, ce boîtier est pour vous. Il n'assure même pas la charge, donc il ne sert qu'à ça : la rage. Et pourquoi y’a une majuscule à AirPods et pas à iPhone hein, on peut me l’expliquer ?

Pour l’acquérir, c’est ici, enfin jusqu’à ce qu’Etsy flag cette page produit et mette toute la boutique en standby parce que j’insulte la marque. Le prix est prohibitif, mais vous avez l’habitude. Il existe pour tous les AirPods, des très chers vieux aux ultra-chers récents.

Pour lire un article qui mentionne la plaie que sont les AirPods en toute violence, c’est ici.

5/ La casquette de hipster de merde

Venez pas me dire que c’est illisible, c’est fait exprès. Dessus y’a brodé "Une vraie casquette de hipster de merde qui bosse dans les industries créatives" mais c’est en blanc (pour pas trop foutre la honte) sur pastel (because hipster on a déjà établi ça). De toute façon, si vous avez plus de 10 ans, vous êtes trop vieux/vieille pour porter des casquettes. Et puis quoi encore, un sac banane pour ranger vos Pogs ?

Pour l’acquérir contre menue monnaie, c’est ici. Y’a tous les pastels. Franchement, aucune idée de comment rend la broderie là aussi, vu que c’était écrit “maximum 10 lettres” dans le site. Mais bon, entre illisible et méga-illisible, franchement c’est quoi la diff ?

4/ Le sous-verre “Ils ne savaient pas”

Des sous-verres avec des citations expirationnelles pour, même quand vous êtes détendu·e du string en train de boire des coups avec les potos, vous souvenir que la vie c’est pas une gaufrette. Le dessous est fait en liège, comme le bouchon de la bouteille de vin nat’ que vous êtes en train de descendre comme s’il n’y avait pas de lendemain, et comme ces sacs ultra-moches qu’on trouve sur tous les marchés à la con entre un stand de bougies à la cire et un stand de savons “naturels”.

Pour l’obtenir c’est ici. Y’en a plein d’autres selon votre expiration du moment.

Pour retrouver les citations originelles que oui, je n’ai absolument pas redesignées mais directement transférées de Canva en espérant que la résolution soit pas trop dégueu, c’est sur le compte Insta de CDLT tous les lundis.

3/ Le t-shirt de fanboy/girl

Ce t-shirt a évidemment comme utilité première d'être acheté par moi-même pour moi-même. Je n'aurais pas l'audace de croire que quelqu'un est assez fan pour arborer, comme ça au quotidien, ce logo designé à l'arrache, devoir endurer à répétition la question "ah c'est quoi ce truc ?" et devoir répondre "ah tu sais, c'est une newsletter qui fait des blagues mais qui est aussi sérieuse, ça parle du travail, mais pas que, enfin voilà j'aime bien".

Pour le bas de funnel c’est ici. Celui-là il est unisexe et brodé. Aucune idée de ce que va rendre la broderie non plus avec toutes ces couleurs dans le logo (c’était vivement déconseillé). Y’a toutes les tailles et les couleurs de t-shirt, même celles où ça rend bof. Je vous dirai vu qu’évidemment je m’en suis commandé un. Y’a d’autres t-shirts genrés ici qui sont imprimés et pas brodés pour moins de risques.

2/ Le carnet à spirales honnête

On se gargarise de pas acheter de conneries au Black Friday mais en revanche, dès qu'on tombe sur un carnet mignon, alors là y'a pas d'éco-anxiété qui tienne. On est une belle bande de faux-culs, et au fond c'est ça qui fait notre charme. Avec ce carnet mignon mais honnête, assumez de collectionner des carnets qui eux-mêmes collectionneront la poussière.

Il est acquérable (acquisitionnable ?) ici, franchement vous savez que vous n’en avez pas besoin, vous possédez ces choses qu’on appelle un ordinateur et un smartphone, vous n’avez rien écrit à la main depuis 2015, rien que mettre votre signature en bas d’un doc ça vous file des crampes de doigt.

1/ Le mug '“Sauf erreur de ma part”

Ce mug, doté d'une poignée ergonomique facilitant le fait de ne pas se brûler au 3ème degré, vous offre la joie de faire preuve au quotidien d’une fausse humilité passive-agressive, car il n’y a évidemment pas d’erreur de votre part.

L’achat se fait ici, le stockage se fait dans votre placard où il y a déjà 48 mugs inutiles mais que vous aimez tous et qu’il est HORS DE QUESTION de jeter au prochain déménagement. Les autres mugs à messages passifs-agressifs sont là : il y a le mug '“T’as pris ton aprèm ?” et le mug “Je peux pas déso, je suis en Quiet Quitting”.

LA FAQ

  • Pourquoi ? Pour le lol voyons. J’ai tout fait bien je crois, mais je suis dans une peur panique que ce truc marche, et que derrière la prod et l’expédition suivent pas, j’espère que vous me pardonnerez si c’est le bordel.

  • C’est pas une blague ? Ouais je sais, on dirait mais non. Y’a même eu une vraie commande de lectrice déjà. Big up Marie-Cécile : à jamais la première.

  • Pourquoi les designs sont pas oufs et les trucs mal alignés ? Ouais je sais c’est moi qui les ai faits.

  • Y’avait moyen de faire mieux ! Je sais. J’ai fait ça en un week-end en famille en regardant Lucy sur TF1 (quel enfer).

  • Tu vas te faire plein de thunes et tout plaquer pour aller vivre à Dubaï c’est ça ? Alors j’ai calé les marges au pifomètre total, et globalement avec les taros de Printful (qui fait la prod et l’expédition) et d’Etsy, si tous·tes mes lecteur·ices achètent un sous-verre je pourrai payer un restau sympa à mes potos (sauf si y’a des coûts que j’ai pas pris en compte ce qui est fort possible). Ah oui, tout est quand même déclaré dans la plus grande légalité, donc je paierai des impôts sur le bail pour financer les écoles, les hôpitaux, les routes et le salaire de Darmanin.

  • C’est produit comment ? N’importe comment. Même les trucs en coton bio là ils viennent du Bangladesh ou de Chine. C’est expédié d’Espagne ou de Lettonie, donc j’essaie même pas d’avoir d’arguments de responsabilité c’est nul, j’ai cherché mieux mais j’ai pas trouvé. Ah si : c’est produit à la commande donc au moins si vous détestez vous contribuez pas.

  • Y’a écrit que c’est fait main ? C’est pas fait main. C’est fait machine.

  • Pourquoi un carnet à spirales et pas un moleskine cute ? Parce que c’était encore plus cher et de toute façon vous allez pas l’utiliser.

  • Si y’a une couille ? Vous m’écrivez sur Etsy, j’envoie 48 mails à Printful et on va essayer de dépatouiller ça (ils sont ultra-réactifs j’ai testé, ils ont des bonnes reviews j’ai checké).

  • J’ai cliqué mais la boutique a l’air down ? Alors deux options : je me suis fait rattraper par la patrouille d’Esty SOUS PRÉTEXTE que la moitié de mes pages produit contiennent des gros mots, ou alors y’a eu trop de ventes et j’ai giga paniqué.

  • Nan mais vraiment, pourquoi ? Mais je vous le demande ma bonne dame.

  • Ça va être livré à temps ? Purée j’espère. Y’a écrit des délais de livraison qui semblent honnêtes, genre 4-17 jours, comme Chronopost. Mais si ça se trouve ça va arriver en février.

Ok voilà, je pense qu’il est clair que je suis aussi surex que flippette. Quand j’avais dit que CDLT allait évoluer dans l’article sur le syndrôme de l’imposteur, eh bien j’avais des trucs comme ça en tête (et j’ai bien le syndrôme de l’imposteur tkt). Le shop restera peut-être en ligne après les fêtes si c’est pas un car crash de type Fyre Festival, mais bon, évidemment dès la prochaine newsletter on reviendra à une programmation normale avec des articles véner et tout le tintouin comme d’hab.

CDLT,

Sev